Wasquehal « privée de ses 4 fleurs »

Vous l’aviez constaté dans votre cadre de vie, vous pouvez maintenant aussi le constater aux entrées de la ville : Wasquehal n’est plus labélisée 4 fleurs et les panneaux du label « villes et villages fleuris » viennent d’être retirés.
Suite au désengagement de la ville il y a plusieurs semaines, il aura fallu que le CNVVF envoie un courrier officiel à la mairie en lui demandant de retirer les panneaux pour qu’elle le fasse.

Pourtant il y a moins d’un an Mairie et presse nous disaient tout le contraire :

L’an dernier il n’avait fallu que 48h pour que notre information soit reprise dans la PQR.
Cette fois ci plus d’une semaine après notre information il n’y a aucune réaction, maintenant que c’est confirmé plus personne ne s’exprime sur ce sujet…

 

Etrange silence de la part d’une équipe qui nous promettaient plus de #Transparence.
Quels sont donc les motifs de ce « soudain » et brutal changement de cap ?
Ce ne peut pas être un problème de finances
puisque ce label coûte moins de 4 centimes par habitants et qu’on va nous dire que ne plus y participer ne changera évidemment rien à notre cadre de vie.
Y revenir l’an prochain ? A 2 ans des prochaines municipales ce serait gros, on ne nous la fait pas à nous, et quoiqu’il en soit les 4 fleurons ça sa mérite, et on en est tombé très loin…
Alors pourquoi ne plus y participer ?
Les habitants ont le droit de savoir !

Source : Twitter d’Arnaud Vanhelle

Aller, encore un petit effort…

Le comité a bien demandé de retirer les panneaux, mais il a oublié de préciser qu’évidemment ce retrait devait s’accompagner de toutes les autres allusions faites à ce label. Or à ce jour le site internet de notre ville vante encore et toujours les avantages de la labélisation 4 fleurs, dans un article dédié tout comme dans le bas de page d’accueil du site…
C’est balo ce manque de réactivité numérique pour une ville labélisée 4@ (enfin 4 arobases selon la page d’accueil du site, car ce label là date de 2008 et il se pourrait bien que lui aussi soit à retirer…)

Source : site internet ville de Wasquehal au 20/07/17


Pour finir sur une petite note d’humour on pourrait se dire que c’est dommage que ces panneaux aient été retirés, car ils auraient aussi pu finir comme ça…

SCOOP – CSW : pour le Conseil d’Etat il n’y a pas d’urgence…

Ce Jeudi le Conseil d’Etat n’a pas confirmé l’arrêt du Tribunal Administratif pris fin Juin (voir ici). Le Club de football du Capreau ne devrait plus pouvoir continuer à jouer sur les terrains qu’il occupe depuis près de 80 ans… sauf que le coup de sifflet final est très loin d’avoir retenti !

Audience du 11 Juillet à Paris

Lors de l’audience de Mardi la Mairie est restée butée sur ses positions, indiquant que l’association pouvait tout à fait « aller voir ailleurs » (c’est un leitmotiv à Wasquehal ces temps ci…).
De son côté le CSW a fait preuve d’une belle ouverture en proposant d’exclure les deux membres de l’association qui n’auraient pas eu un comportement exemplaire. Etrangement la Mairie a rejeté cette proposition…Dans le même esprit rappelons que quelques jours avant le CSW avait également mis en place une Charte de bonne conduite qui s’imposera à tous les licenciés, supporters et parents de joueurs.

Arrêt du CE rendu Jeudi après midi

Pour le juge du Tribunal Administratif il y avait bien atteinte à une liberté fondamentale et urgence à statuer, mais le juge du Conseil d’Etat n’a pas retenu cette notion d’urgence. La décision de la Mairie d’interdire l’accès au stade pour le CSW devrait théoriquement pouvoir s’appliquer prochainement, à moins que…

En effet, une procédure de référé suspension à déjà été déposée ce 13/07 : celle ci analyse le fond plus que la forme et qui plus est elle peut permettre d’obtenir la suspension de la décision de la Mairie durant toute la durée du jugement sur le fond, qui devrait durer plusieurs mois. Le jugement de ce référé est prévu le 27/7.

Edit 21h – voir aussi cet article dans la presse où l’on apprend que le club a déjà reçu près de 300 inscriptions malgré le contexte et les pressions de la Mairie :

« Nous n’avons pas eu besoin de convaincre les licenciés de rester au Capreau, tout simplement parce que le message vient d’eux »

Pendant ce temps là, l’ES Wasquehal disparait

L’Entente Sportive de Wasquehal, c’est fini, place maintenant à Wasquehal Football suite à un mariage consentant de l’ESW avec le Wasquehal Fustal Club ! Le club devrait compter plus de 500 adhérents, et l’équipe première jouera en National 3.
Nous souhaitons longue vie à ce « nouveau club » ! Sur ce coup là on peut dire que la Mairie a joué son rôle.
Notons également qu’avec ce rapprochement un des symboles de l’ère Vignoble disparait, l’ESW ayant changé de nom et de logo.

Explication sur la création de leur nouveau logo (source Facebook)

NB : à priori les époux du Maire et du 1er adjoint ont gardé leur place au sein du Conseil d’Administration du club renommé… Dire que la majorité critiquait la composition du CA de l’association Ferme Dehaudt !


Aller, puisque c’est l’été on vous propose 2 jolies lectures en attendant un prochain article du WaskaLibre !

SCOOP : Du béton à la place de nos 4 fleurons à Wasquehal

Souvenez vous, il y a un an la Mairie avait démenti notre scoop, et la presse avait tourné notre article en dérision sans avoir préalablement pris contact avec nous. Pourtant cette année nous revenons à la charge sur ce sujet, et apportons plus de preuves sur la perte de ces fleurons que la ville de Wasquehal détenait depuis plus de 20 ans.

Les 4 fleurs c’est F I N I

Ca n’a échapé à personne, depuis 3 ans le fleurissement et la propreté de notre ville n’ont fait que de se dégrader, et nous tenons à préciser que ce n’est en rien de la responsabilité des agents de la ville qui font tout leur possible en fonction des moyens qu’on veut bien leur allouer.

Après que la Mairie ait joué durant deux ans sur des reports très exceptionnels, le Conseil des villes et villages fleuris allait forcément passer en 2017 (son dernier passage date de 2012 !). Mais plutôt que de laisser le CNVVF infliger une lourde dégringolade dans leur label de « fleurs », la Mairie a préféré se retirer « discrètement » du concours.
Mais là on sent bien que vous voulez des preuves, car les panneaux des 4 fleurs sont toujours en place aux entrées de la ville, et le site internet de la commune vante encore et toujours ses 4 fleurs (ainsi que tout ce que cela nous apporte à nous citoyens, voir ici « Bien plus qu’un concours, un état d’esprit »)

Evidemment cette information vient directement du Comité, et même de sa Directrice. Mais vu le coup de l’an dernier voici nos preuves : Wasquehal ne figure pas dans la liste des villes qui seront visitées durant l’été par les comités départementaux ou régionaux (voir ici). Une 5ème année sans visite ? Impossible, ce n’est même pas prévu par les textes du concours (les visites ont lieu tous les 3 ans et les reports sont très exceptionnels).
Ca ne vous suffit pas ? Alors voici une preuve plus marquante : depuis lundi la ville a été SUPPRIMEE des villes labélisées sur le site national du CNVVF, et en voici l’illustration en image :

Vous pouvez cliquer sur cette image pour vérifier par vous même la disparition de la page de notre ville

(cliquez ici pour voir une copie de cette page telle qu’il était encore affichée le 10 Juillet)

Et notre petit doigt nous a dit que lorsque le CNVVF a appris que les panneaux et le site de la ville continuaient à afficher les 4 fleurons, il n’a pas vraiment apprécié ce comportement très limite… et que la Mairie va (encore) se faire rappeler à l’ordre !

Pas besoin de label pour avoir une belle ville ? Mais bien sûr que si, quand notre ville est belle, on est fier de le montrer, et puis ça motive les troupes ! D’ailleurs il y a tout juste un an notre Maire affirmait son attachement au label et déclarait à la presse que «  Les quatre fleurs confirment l’image de notre ville, que nous essayons d’améliorer chaque année, avec la mise en place d’une véritable dynamique.  » Alors pourquoi s’être désengagé du concours cette année ?

Et alors ?

Comme l’an dernier, la Mairie va essayer de noyer le poisson à coup de « Nous comptons bien continuer à moderniser nos espaces verts » (ce qui peut sous entendre que ce label est ringard, comme pourrait le penser une personne qui ne connait pas bien l’étendue de ce concours, dont le fleurissement ne représente que 30% des critères).
Sauf que ça saute au yeux, notre environnement n’est plus du tout le même qu’avant : moins de verdure et de couleurs, plus de barrières du type prison, et on a visiblement confondu modernisme et… minimalisme !

Face à ce constat on va évidemment nous sortir l’argument économique, vous vous rendez compte un peu tout ce que ça coûte, en plus l’adhésion au label est devenu payant ! Notre ville ne peut pas se le permettre voyons, bien trop bling bling !
Bien sûr personne ne vous dira combien coûte cette folie… sauf le Waskalibre : 800€ par an, soit moins de 4 centimes par habitant ! Une folie n’est ce pas ?
S’il faut de vraies idées d’économies nous on en a à la pelle, et pour le plus grand plaisir des habitants :
. rendre la gestion de la ferme à une association indépendante, qui maîtrise son sujet et coûte 3 fois moins cher qu’en gestion directe,
. arrêter de passer son temps et l’argent de la ville à essayer de tuer nos associations,
. réduire les indemnités du Maire qui cumule plusieurs mandats

Et puis, ne nous avait on pas promis qu’on pouvait

Ce n’est pas vraiment ce que l’on constate lorsque l’on regarde l’évolution de notre environnement, des animations de la ville ou des associations « rescapées » !

La labélisation 4 fleurs ce n’est pas qu’un panneau, ce ne sont pas que des massifs (réellement) triomphants. C’est bien plus que ça, et ça impacte sensiblement le bien être des habitants (voir notre article de l’an dernier à ce sujet)

A la place, du béton !

S’il existait un label des villes où le béton prend de plus en plus de place, assurément notre ville y serait récompensée !

Et on ne pense pas qu’au Skate Park qui a remplacé un espace vert à l’entrée de la plaine de jeux. Avez vous vu toutes ces constructions en cours dans notre ville ? Avez vous vu cette incroyable densification de l’habitat, de toute part ? Vous êtes vous mis un instant à la place des riverains de ces zones ?

En plus de contribuer à la disparition de certains espaces verts, ces nombreuses constructions vont évidemment créer des complications de circulation, de stationnement et comme le relatent la presse et l’opposition elles ont un impact considérable sur la vie de tous les jours de leurs riverains.

Quel choix nous a t on laissé avant d’abandonner nos fleurons et de permettre de telles constructions à nos balcons ? Qu’a t on à y gagner, nous les habitants ?

SCOOP : Arrêt du Tribunal en faveur du CSW !

L’arrêt du Tribunal Administratif de Lille vient de tomber et il est en faveur du CSW : le club emblématique du Capreau a remporté une bataille très importante face à la majorité municipale qui voulait lui retirer l’accès à ses terrains de football, au profit d’une autre association.

Un arrêt favorable au CSW

« L’exécution de la décision du maire de la commune de Wasquehal du 11 mai 2017 est suspendue » : la justice confirme bien que la Mairie n’a pas le droit de priver l’association de ses terrains historiques depuis près de 80 ans, au profit d’une autre association.
En voulant donner les moyens municipaux à un partenaire unique « la commune a méconnu le principe d’égalité entre les associations, qui sont des personnes de droit privée dans la gestion desquelles les pouvoirs publics ne peuvent pas s’immiscer « . Par sa décision la Mairie a « porté une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d’association et de réunion. » Rien que ça !!

Certes la juge note que – s’ils étaient avérés – les reproches formulés par la Mairie à l’association auraient pu justifier d’un retrait de l’accès aux structures, sauf que la juge note bien également que lorsque la Mairie a décidé de retirer l’accès au stade, ce n’est pas du tout sur ces critères là qu’elle l’a fait. Ces arguments ne sont apparu que lors de l’audience du 23 Juin, ce que l’on peut interpréter comme n’étant pas à l’origine de la décision de la Mairie. De plus nombre de reproches formulés par la Maire ne semblent être le fait que « d’un nombre limité de personnes », et non du club et de ses dirigeants.

NB : pour information même des propos tenus par des proches du CSW sur les réseaux sociaux ont été utilisés contre le club, propos qualifiés par la juge comme des « commentaires injurieux et des menaces à peine voilées ». De tels propos peuvent certes soulager certains, mais ils font rarement avancer les débats, et jamais avancer un dossier dans le bon sens… Alors SVP si ça vous démange vraiment, alors gardez les pour des cercles privés.

Mais la « guerre » n’est pas finie

Après avoir maintes fois changé de stratégie pour faire passer en force son projet de club de football unique, il y a fort à parier pour que la majorité n’en reste pas là, et qu’elle cherche d’autres façons de faire disparaitre ce « club de trop ». Sauf que cette fois ci le temps ne joue plus en sa faveur, il va falloir qu’elle trouve très vite un autre angle d’attaque, et en toute légalité cette fois ci !
C’est que les inscriptions 2017/2018 au CSW sont déjà nombreuses, et qu’elles vont forcément s’intensifier maintenant que la justice a tranché en faveur du CSW. Il y a urgence vu que la date limite des inscriptions des équipes est fixée au 15 Juillet ! Le nouveau « club unique » – qui ne sera pas si unique que ça – ne pourra donc pas atteindre les très ambitieux chiffres d’adhérents annoncés, d’autant plus qu’il n’aura pas accès à tous les terrains prévus dans le projet que la mairie voulait imposer.

Selon la presse locale notre Maire aurait déjà déclaré vouloir se pourvoir en cassation au près du Conseil d’Etat. Au nom des Wasquehaliens ? En tout cas avec les finances des wasquehaliens !

D’un autre côté si c’est comme la dernière fois que la Mairie a déclaré faire appel (cf compagne de Mr Vignoble), alors on peut considérer ce jugement comme définitif.

Un nouveau revers pour la Maire et son équipe

Ca devient une triste habitude : la majorité a une nouvelle fois perdu au Tribunal, un nouveau revers qui vient s’ajouter à la liste des affaires perdues ces derniers mois : condamnation du 3ème adjoint pour diffamation, irrégularités dans le Règlement Intérieur qui sera réécrit pour le prochain CM… sans compter les autres affaires en cours qui pourraient bien suivre le même sort (Débat d’Orientation Budgétaire incomplet, association Ferme Dehaudt…)

Comme nous l’avions dit dans notre article du début de ce mois « Il y a beaucoup à faire pour la justice à Wasquehal » !

Bravo au CSW !

Le CSW et ses adhérents sont très corriaces, et ils ont eu raison de résister ! Comme quoi mobiliser les citoyens et exiger le respect de la loi, ça paie !


Espérons que cette victoire donnera du courage à l’association Wasquehal Solidarité qui semble être une nouvelle cible de la majorité (plus d’accès à la salle des fêtes sans solution alternative)


Sur ce sujet voir aussi l’article VDN « Le tribunal administratif donne raison au Capreau Sport Wasquehal qui peut donc continuer à utiliser ses terrains« 

Nouvelle aire de jeux à la plaine

Enfin ! Cette zone délabrée et même dangereuse durant de nombreux mois a enfin fait l’objet d’intérêt de la part de la nouvelle majorité : de jolis jeux flambants neufs viennent d’être installés à la plaine de jeux du parc Gernez-Rieux !

Des nouveaux jeux en bois

Les anciens jeux ayant été mis en place sous la majorité précédente, la nouvelle majorité a donc comme à son habitude décidé qu’il fallait les supprimer pour en remettre des nouveaux. Sur les réseaux sociaux c’est notre Maire qui a annoncé leur inauguration ce Dimanche 25 Juin en lieu et place de la page de la ville (qui s’est contenté de retweeter son information !)

« les vieux équipements devenus dangereux et impossibles à maintenir ont été remplacés »

Pourquoi ne pas l’avoir fait avant ? Ca faisait plus d’un an que les anciens jeux étaient hors service – voire même dangereux – mais avant de les changer la mairie « a préféré laisser passer la saison  » de l’été 2016 (c’est bien connu voyons, les enfants ne jouent que l’été !)

Alors certes c’est joli et ça ravira petits et grands, toutefois on ne peut que déplorer que les travaux aient été réalisés en fin de printemps et non l’hiver, ainsi que du manque d’ambition de la majorité pour le poumon vert de la ville qui aurait mérité un projet bien plus ambitieux comme celui de la « plaine aventure« 

Notons également que les premiers retours ne sont pas forcément enthousiastes après les premières utilisations. Disons que ça mérité sûrement encore quelques ajustements…

Pourquoi a t il fallu les remplacer ?

Les anciens jeux avaient été installés en 2010. C’était il y a 8 ans et il y a bien 2 ans qu’ils sont HS, soit une durée de vie de seulement 6 ans ! Alors, encore la faute à Gégé ? Pas vraiment puisque comme en attestent les photos diffusées sur ce blog moins de 2 ans avant l’arrivée de la nouvelle majorité les jeux étaient encore en excellent état

Mais tout bon père / bonne mère de famille sait qu’un patrimoine ça s’entretient régulièrement, sinon ça se dégrade vite, très vite… et qu’à défaut il faudra jeter et remplacer, ce qui coûte beaucoup plus cher !

Pourquoi ne pas avoir impliqué les citoyens ?

Le choix des anciens jeux était le fruit des travaux du Conseil Municipal Junior de 2009, qui avait eu entre autre la bonne idée de s’orienter vers des jeux adaptés aux Personnes à Mobilité Réduite.

Wasquehalien – Déc 2009

Avec Wasquehal Pour Tous, devinez qui a choisi ?
Non, ce ne sont pas les premiers intéressés représentés par les élus du CMJ, ils n’ont même pas été « habilement orientés » vers les choix de la majorité, non même pas consultés alors qu’ils étaient évidemment demandeurs !
Les Conseils de Quartier ? Pas mieux !
L’ensemble des élus ? Non désolé, on ne devrait pas rire avec ça mais une fois de plus c’était tentant !
Pour être politiquement correct on dira juste que c’est la majorité qui a choisit au lieu des citoyens, mais ceux qui savent un peu comment tout se passe depuis 3 ans ont sûrement leur petite idée sur la façon dont ça s’est vraiment fait.

Et les PMR dans tout ça ? Malheureusement ces jeux ne sont pas « pour tous », ce qui est bien dans la continuité de ce qui s’est passé à la Ferme Dehaudt…

Et pour les jeux du Capreau ? Malheureusement ce sera après, il y a d’autres priorités voyons, les prochaines municipales sont dans 3 ans et les habitants du Capreau seront (difficilement) à reconquérir…


Sur ce sujet voir aussi VDN « Les nouvelles aires de jeu arrivent… mais celle du Capreau attendra« 

Le Capreau Sport Wasquehal contre attaque !

Pour se défendre face aux décisions de la Mairie à son encontre le CSW a déposé une requête de référé liberté au près du Tribunal Administratif. Cette démarche du CSW consiste à demander au juge de statuer en urgence sur des décisions prises par la Mairie de Wasquehal qui pourraient porter une atteinte grave et « manifestement » illégale à l’une de ses libertés fondamentales – en l’occurence sa liberté d’association (voir ici pour plus d’informations sur cette procédure).

La requête n’étant pas irrecevable ni mal fondée, le juge avait convié les parties à une audience le 16 Juin, mais elle a été reportée à ce Vendredi 23 Juin car le mémoire de la Mairie est parvenu tardivement (ce qui leur permet aussi de gagner un temps précieux à l’approche du 1er Juillet).

La décision doit être prise sous 48 heures, le verdict du juge des référés est donc prévu pour ce Lundi 26 Juin

Que reproche le club ?

Les griefs du club sont nombreux : interdiction de l’accès au stade (à la faveur d’un autre club), retrait des subventions (à la faveur d’un autre club), utilisation de sa liste d’adhérents à son insu et sans l’accord des intéressés, propos tenus par la maire à l’encontre du club (abus de pouvoir et diffamation ?) …

Mais le nerf de la guerre reste bien l’accès au stade : une mairie peut elle interdire à un club l’accès aux infrastructures municipales au profit d’un autre club, et dans l’affirmative sur quels motifs serait ce possible ? De plus y a t il urgence à statuer sur ce point, donc ce juge est il bien compétent pour statuer sur ces points ?

La Mairie cherche des excuses

Pour se défendre la Mairie doit justifier légalement ses décisions, et il nous semble qu’elle est bien en peine de le faire.

Pour preuve, comme dans le dossier de la Ferme Dehaudt la Mairie change d’excuse très régulièrement, et aux dernières nouvelles elle justifierait maintenant sa décision sur de nouveaux éléments, le plus souvent produits juste quelques heures avant l’audience : le retrait d’accès au stade serait maintenant dû à un trouble à l’ordre public !

Oui, vous avez bien lu, la nouvelle excuse officielle de la majorité serait que quelques personnes autour du club seraient responsables de troubles à l’ordre public, et que ceci justifierait le retrait de l’accès au stade (et donc la mort) à une association forte de 450 adhérents et qui défend brillamment les couleurs de notre ville et de son quartier depuis près de 80 ans. La Maire base son argumentation sur des éléments établis ces dernières heures, issus à priori de simples déclarations, et concernant juste le comportement présumé de 2 ou 3 bénévoles. Un peu léger non ?
D’autant plus que si ce sont ces éléments qui motivent réellement la décision de la Mairie, le minimum aurait était que la Mairie en échange préalablement avec l’association et qu’elle lui fasse un rappel à l’ordre, ce qu’elle n’a à priori pas fait !

Quoiqu’il en soit ce sera au juge d’en décider !

Réponse Lundi prochain…


Sur ce sujet voir aussi : Nord Eclair « Le sort du Capreau Sport entre les mains de la justice« 

La compagne de Gérard Vignoble définitivement relaxée

Myriam Dewulf avait été relaxée lors du jugement du 8 Novembre 2016 (appel dans le procès pour détournement de fonds publics avec Gérard Vignoble), mais la Ville de Wasquehal n’avait pas laché l’affaire et avait fait un pouvoi en cassation dans le but de faire casser cette décision de la cours d’appel.

Pourtant nous venons d’apprendre que ce pourvoi n’aurait été fait que « pour la forme », car concrètement la Mairie n’a pas soutenu son pourvoi ni présenté de mémoire et il va donc être déchu : Myriam Dewulf va être définitivement relaxée.

Pourquoi la Mairie s’est elle alors pourvu en cassation ?
C’est tout de même très étonnant de « faire appel » * d’une décision de justice, mais de ne pas donner suite à cette demande ! La majorité avait elle peur d’un nouveau jugement en sa défaveur ? Ce pourvoi a t il été fait juste pour maintenir une pression sur l’intéressée, qui pour rappel a prévu de contre attaquer suite à ce procès et à sa mise au placard en Mairie (voir ici) ?

Voici le communiqué transmis par Myriam Dewulf :

* le pourvoi en cassation n’est pas en soit un « appel », mais c’est l’ultime forme de recours sur une décision de justice, avec cette fois ci un jugement portant uniquement sur le respect des règles de procédure et la correcte application du droit. C’est pour cette raison que nous l’avons mis entre guillement.