Dette diminuée d’un tiers à Wasquehal… Vraiment ?

Wasquehalien de Décembre 2018

Source : Wasquehalien 12/2018

Wahooou, dans la tribune de la majorité (p19) notre Maire nous annonce tranquillement qu’elle a déjà diminué la dette de la ville d’un tiers, rien que ça ! Impressionnant, non ?

Donc la dette – qui était de 23 millions début 2014 – serait passée à environ 15 millions, soit une baisse de près de 8 millions en 5 ans ! Non, franchement bravo, si c’est bien vrai, bravo Mme Ducret…

Rapport d’Orientation Budgétaire de Novembre 2018

Vu l’importance de l’information, vu que notre Maire a « horreur des chiffres » et vu sa facheuse habitude à vouloir nous faire avaler des couleuvres (voir ici), on se dit qu’une petite vérification ne serait peut être pas inutile…

Source : ROB 2019

Ca tombe bien, il y a moins d’un mois la majorité présentait justement un document financier revenant entre autre sur la baisse de l’endettement : fin 2018 il sera passé à 17,9 millions d’euros… 17,9 ? Mais finalement nous sommes bien loin des 15 millions correspondant au 1/3 de baisse annoncé par notre Maire ! Nouvelle erreur de calcul (juste 3 millions d’€), ou nouvelle entourloupe ?

Une réalité très loin des annonces … et des promesses

Lors de leur campagne de 2014 Wasquehal Pour Tous nous avait promis de descendre la dette à 14 millions d’ici 2018 (cf graph de leur programme). Nous avons donc déjà 4 millions de retard sur les promesses ! 4 Millions !
Pourtant ça aurait pu être réalisable, mais la majorité n’a pas su profiter de la baisse naturelle de notre endettement. Finalement elle a préféré continuer à souscrire de nouveaux emprunts, et pas un peu puisque près de 6 millions ont déjà été empruntés… et ça ce n’était pas dans leur programme !

Que cherche t on à nous cacher ?

Bien sûr, une baisse de 21% en 5 ans c’est déjà bien, mais alors pourquoi nous mentir ?

Peut être parceque cette baisse est avant tout la suite logique d’un mouvement engagé sous Vignoble depuis 2010 : de gros emprunts – qui avaient permis à notre ville de devenir ce qu’elle est – sont arrivés à échéance. Mme Ducret n’y est pour rien, mais elle se garde bien de nous le dire !

A la place elle préfère nous faire croire que ce serait le résultat d’une gestion en « bonne mère de famille ».

Sauf qu’une bonne mère de famille financerait une partie de ses investissements grâce à ce qu’elle n’a pas dépensé chaque fin de mois. Or ce n’est plus notre cas : ces deux prochaines années à cause des baisses d’impôts et des dépenses qui repartent à la hausse, l’épargne nette de la ville sera quasi nulle ! L’épargne nette de notre ville est même près de 10 fois inférieure à celle des communes comparables…

De plus est ce qu’une bonne mère de famille vendrait son patrimoine pour compenser son manque de recettes ? Certainement pas ! Ce patrimoine était parfois utilisé par nos associations, mais qu’importe la majorité a besoin d’argent et elle n’hésite pas à les mettre dehors (la Gardine, Association nautique…). La majorité prévoit même d’amplifier ces cessions : plus de 4 millions d’euros de cessions sont prévu entre 2018 et 2020, soit 7 fois plus que sur les trois premières années de mandat ! Oui ça permet de moins emprunter, mais ce n’est qu’une solution court termiste et qui a pour conséquence de détruire encore un peu plus les services rendus aux habitants…

Enfin une bonne mère de famille investirait pour notre avenir, or ce n’est pas franchement notre cas ! Bien sûr la ville a fait des travaux visibles et ils sont généralement les bienvenus, mais il s’agit souvent de simple rénovations comme on en fait dans toutes les villes, rien de bien neuf, rien de très ambitieux et mis à disposition de wasquehaliens pourtant de plus en plus nombreux. D’ailleurs notre ville investit bien moins que les autres communes de même taille : l’an dernier la ville avait prévu d’investir près de 30% de moins que la moyenne des communes de notre strate (et tout n’a pas été réalisé !)

Notre ville investit tellement peu que nous avons été épinglé par la Chambre Régionale des Comptes sur ce sujet : le manque d’investissement nous met tous en risque, et en premier lieu nos enfants « sur 12 avis de la commission de sécurité que doivent obtenir les écoles communales, 6 sont négatifs ». Mais cette vérité là vous ne la trouverez pas dans le journal municipal !

Pour aller plus loin sur ce sujet :

 

Publicités

Ouverture d’une enquête pour détournement de fonds publics

Après une mise en examen de la Mairesse, une condamnation du 3ème adjoint pour diffamation, de nombreux procès avec les associations de la ville… voilà que Wasquehal est de nouveau plongée dans une affaire judiciaire, cette fois ci pour détournements de fonds publics !

Une perquisition en mairie par la brigade financière

Mercredi dernier la Police Judiciaire s’est rendue à la Mairie de Wasquehal suite à un dépôt de plainte d’une élue de l’opposition : la ville de Wasquehal aurait réalisé des travaux chez des particuliers ! Cette élue pense qu’une procédure n’avait pas été correctement appliquée et qu’il y aurait eu «  la volonté de modifier l’intitulé d’une facture  ».
Des fonds publics utilisés de cette façon sur un domaine privé, était-ce bien légal ? Ce sera au Procureur de la République de décider s’il y a lieu d’engager des poursuites – ou pas.

Risques encourrus

Le détournement de fonds publics est une opération illégale qui consiste à utiliser des sommes appartenant à la collectivité à des fins autres que le bien public. En droit pénal ce délit peut être puni de dix ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende. Cette infraction fait partie de l’ensemble des atteintes à la probité dont font partie les délits de favoritisme, de corruption, de prise illégale d’intérêts, de pantouflage, et de trafic d’influence… bref, encore une belle gallère en vue pour la majorité municipale si ces agissements devaient être confirmés !
Une chose est sûre à ce stade : on aura encore des frais d’avocat payés par la ville et qui ne seront pas utilisés pour le service des habitants

« On cherche à me nuire »

Notre mairesse semble penser que ce dépôt de plainte serait avant tout une vengeance personnelle, et que son ancien premier adjoint n’y serait pas étranger… Une façon d’essayer de faire oublier le fond du problème, ce qui ne dupera pas grand monde !
Mais du coup cette affaire n’est pas sans nous rappeler une histoire déjà vécue dans notre ville : fin 2011 Gérard Vignoble avait fait l’objet d’un depôt de plainte pour détournement de fonds publics par son ancienne adjointe Stéphanie Ducret, ce qui avait entrainé sa chute quelques mois plus tard…
Même situation en 2018, sauf que cette fois ci c’est elle la victime (ou « pleurnicheuse » comme diraient d’autres) !
Alors, bis répétita aussi en 2020 ?


Sur ce sujet voir également notre article :


– Edit – Concernant le rôle du Maire vis à vis des maisons à l’abandon il est nécessaire qu’avant toute intervention sur ces biens le Maire engage préalablement une procédure d’expropriation pour cause d’utilité publique pour les « biens en état d’abandon manifeste », et pour les  » biens sans maître » le conseil municipal doit préalablement prendre une délibération autorisant l’incorporation du bien dans le domaine de la commune (voir ici)

Nous vous recommandons vivement de ne pas vous approcher de ces deux propriétés qui ne semblent pas avoir été suffisamment sécurisées malgré les 15 000€ de travaux réalisés. En effet un architecte a déclaré sur France 3 que les travaux entrepris par la Mairie ne suffisent pas à consolider la batisse : « 3 barrières avec un petit panneau de travaux, plus un passage protégé sur un trottoir extrêmement peu large, rien qu’à voir ça j’ai des doutes sur le fait de s’approcher. Il y a une tentative de renforcement mais on n’a pas aujourd’hui la certitude que le mur ne va pas s’effondrer« .

Evidemment il était nécessaire d’intervenir, mais les actions entreprises sont elles suffisantes ? Ont elles été faites dans le strict respect de la loi ? Si la PJ est venue en Mairie c’est bien que cette question mérite d’être étudiée…

Wasquehal, ville bientôt sans chœur ?

Elles étaient près de 160 à l’arrivé de notre « cœur de Maire », mais à la fin de son mandat combien en restera t il ? Sans aucun doute beaucoup moins. Pour preuve une nouvelle association est une fois encore mise en danger suite à des décisions de la majorité municipale : après la ferme Dehaudt, le Capreau Sports Wasquehal, le Cabaret patoisant, la Team Wasquehal ou le salon du modélisme, c’est maintenant au tour du chœur maîtrisien de Wasquehal.

Qu’est ce que le Chœur maîtrisien ?

Crée en 2005 et ouvert sur audition aux jeunes de la métropole Lilloise et de la région, le chœurs maîtrisien du conservatoire de Wasquehal regroupe une cinquantaine d’enfants et de jeunes sur 2 chœurs : le chœurs préparatoire (8-12 ans) et la maîtrise (13-18 ans).
Le chœurs maîtrisien est encadré par une équipe pédagogique de quatre personnes spécialisées. Il reçoit comme enseignement : une formation musicale, de la technique vocale, du chant individuel et collectif, un travail corporel et théâtral… (voir ici)

Depuis 13 ans cette association a organisé de multiples actions caritatives (encore en Février dernier pour la Vallée des anges), et participé à de nombreux concerts dont les cachets servaient à organiser des sorties à vocation culturelle ainsi que des échanges avec d’autres chœurs.

Tout allait pour le mieux dans cette belle association jusqu’à l’arrivée la majorité (vous savez, l’équipe qui avait fait campagne sur la liberté, sur les associations qui sont LA richesse de Wasquehal, blah blah blah…)

Démission collective du bureau

C’est ce que nous a appris il y a quelques jours Véronique Froumentin – l’ancienne adjointe aux associations qui avait démissionné à cause des choix « arbitraires, autoritaires et incompréhensibles » de S Ducret – dans un tweet faisant suite à l’Assemblée Générale de cette association :

Hier son groupe d’opposition Unis Pour Wasquehal a publié un article nous en apprenant un peu plus sur le climat dans lequel se trouve cette association depuis quelques temps :

Manque d’informations municipales, mise en retrait dans les nouveaux projets municipaux, obligation de signer une convention municipale bridant son activité… voila quelques unes des nouvelles pratiques qui mettent à mal la survie de cette association et ont entrainé la démission de la totalité de son bureau !

Pourquoi une fois encore le dialogue est il complètement rompu entre une association wasquehalienne et la mairie ? Dans notre ville l’ #Ecoute ne devrait elle être qu’à sens unique, à savoir qu’une association devrait se contenter d’écouter ce que veut la Mairie, et obéir à ses souhaits sans broncher ? Est ce cela la démocratie wasquehalienne ? La liberté associative ne serait elle encore une fois qu’une simple illusion chez nous ? Et surtout, combien d’autres associations, combiens de bénévoles et de familles souffriront encore de ces pratiques d’un autre âge ?


Pour mémoire en seulement 4 ans de mandat :

Plus que jamais « Notre monde associatif est toujours en crise… » (voir ici)

et vous, que faites vous pour que cela change ? #Pourvu2020 #EngagezVous


 

La Maire de Wasquehal se fait remarquer… pour son absentéisme

Dès sa prise de pouvoir Stéphanie Ducret annonçait aux habitants qu’ils allaient devoir se serrer la ceinture… et elle augmentait ses indemnités de Maire de 38% en justifiant qu’ « un maire élu l’est à plein-temps, parfois 24 heures sur 24. Vu la lourdeur de la tâche, l’indemnité n’est pas volée. » (cf  article VDN).
Durant la campagne elle s’était engagée vis à vis de ses électeurs à ne pas cumuler de mandats (charte Anticor), sauf qu’encore une fois cette promesse n’a pas été tenue et elle a rapidement cumulé 3 mandats lui permettant de toucher quelques 7 255 € bruts par mois (3 421 € à la ville, 1 306 € à la MEL et 2 528 € à la région)…
Tout cet argent vient de nos impôts, nous sommes donc en droit de vérifier comment elle remplit concrètement ses fonctions électives !

Dans le top 20 des élus les plus absents en réunions plénières de la MEL

Dans un excellent article de Médiacités « Métropole de Lille : l’absentéisme persistant des élus » on apprend que notre « chère Maire » fait malheureusement partie des 10% d’élus les plus absents en séance plénière (17ème sur 184), avec plus de 26% d’absence en réunion métropolitaine alors que le taux d’absentéisme moyen à la MEL est inférieur à 11% !

C’est encore pire en présence effective

Les données sur la présence des élus que la MEL a mis à disposition et qui ont été analysés par Médiacités ne suffisent pourtant pas à se faire une idée précise sur l’implication de notre Maire lors de ces réunions. Car dans le cas présent il y a des élements qui faussent les apparences : être « présent » signifie juste que l’élu s’est rendu à la réunion, qu’il a pointé, mais ça ne tient pas du tout compte du temps de présence effectif de l’élu. Or certain(e)s y restent parfois bien peu de temps…

Prenons l’exemple de la réunion du 18 Décembre 2015 : plus de 6 heures de réunion à laquelle notre Maire a bien été présente… mais elle n’y est resté que 18 minutes, soit 5% de la durée de réunion plénière ! Et ce ne fut qu’un peu mieux lors des réunions des 19/12/14, 1/4/16 ou 1/6/17 pour lesquelles elle n’a même pas dépassé la moitié du temps de réunion.

En prenant en compte ce temps de présence effectif sur les 15 réunions pour lesquelles cette information est disponible, elle n’a finalement assisté qu’à 30 des 75h de réunions, soit une absence réelle de 60% en réunion plénière !

Et c’est bien pire encore en commission !

Maire d’une commune de plus de 20 000 habitants, Stéphanie Ducret est également membre de deux commissions thématiques : Espaces publics / voirie et Aménagement durable / urbanisme (on reconnait bien là son appétence sur ces sujets, bien plus que pour la finance, l’écologie, les transports, l’emploi ou le social…)

Ces instances jouent un rôle essentiel à la MEL, aussi il est primordial que notre ville y soit bien représentée. C’est tout particulièrement vrai pour ces deux commissions là vu que l’on construit de toute part à Wasquehal (et que c’est loin de se calmer).

Nous avons pu récupérer la présence des élus aux commissions sur la période 2014 à 2016, et là on a vraiment été scotché : notre Maire n’a assisté qu’à 5 des 22 réunions de ces commissions, et même aucune des 12 dernières réunions ! Elle fait encore une fois partie des plus mauvais élèves avec plus de 77% d’absentéisme à ces réunions !

Par contre elle a bien touché 100% de ses indemnités d’élue, soit 1 306 € par mois ou 47 000 € au cours de ces 3 années

Et pour ses autres mandats ?

Dans la ville et en Mairie on l’a bien peu croisé depuis le début de l’été, et pour la région que ce soit à Lille ou pire encore à Amiens son absentéisme semble être du même ordre, voire pire encore qu’à la MEL. Mais malheureusement ces impressions là ne sont pas vérifiables car ces informations ne sont pas diffusées par la ville ni par la région.


Pensez vous vraiment qu’avec aussi peu de présence les intérêts de notre ville sont représentés au mieux ?
N’est ce pas choquant de pouvoir être autant absent tout en étant malgré tout payé 5 SMICS (avec nos impôts) ?
Finalement, pourquoi notre Maire n’a t elle pas respecté son engagement de non cumul des mandats et ne s’est elle pas consacrée pleinement à notre ville ?

Sécurité : nouveaux cas d’exhibitionnistes sur Wasquehal

Crédit photo : VDN

Lorsque la presse avait révélé un cas au printemps, la mairie avait tout tenté pour minimiser les faits. Mais depuis la fin de l’été plusieurs situations similaires ont été rencontrées dans notre commune. Or il faudrait continuer à ne surtout pas en parler pour « ne pas faire de scandale » ? … et de ne surtout pas entâcher l’image sécuritaire qu’essaie de se donner notre Maire !

Plusieurs cas autour des écoles

Plusieurs nouveaux cas avaient été rencontrés fin Septembre, mais à part des parents affolés qui en a fait écho ? Qu’est ce qui a été entrepris pour prévenir les habitants et mettre fin à ces pratiques ?

Encore ce Samedi à la plaine de jeux

Mais que fait la Mairie ?


Bien peu de choses visiblement, comme vis à vis des gens du voyage. C’est en tout cas ce qu’affirme l’ancien adjoint (démissionnaire) aux « gens du voyage : la majorité ne se bouge pas pour enfin respecter son obligation de leur créer une aire d’accueil, les gens du voyage qui viennent de partir de Croix seront donc difficiles à déloger des terrains wasquehaliens sur lesquels ils viennent de s’installer. Une fois de plus on verra notre Maire s’offusquer de leur présence, dire qu’elle fait tout pour les déloger de là… sauf que c’est en amont qu’il faut agir ! #AuTravail !

 

Edit 16 & 17/10 : informations également reprise dans la presse régionale

Encore un peu plus de béton à Wasquehal…

On veut nous faire croire que Wasquehal s’embellie chaque jour, que notre ville est verte et fleurie, que c’est pour notre bien être que tout est fait pour accroitre sa population…

Mais qu’en est il dans le monde réel ? Perte de notre beau cadre de vie et du label 4 fleurs, bouchons partout et à toute heure, impression de vivre dans des cages à lapins avec vue directe sur son voisin La vérité est bien moins flâteuse que les propos tenus par les élus de la majorité, et cette tendance n’est pas près de s’inverser !

Et encore des immeubles…

La preuve ? En voici une parmi tant d’autre avec un Xième nouveau programme dans le centre :

Le programme « au fil de l’eau » va se construire en bord de Marque, un immeuble de 5 étages dans le prolongement de ceux des Berges du centre, le tout en remplacement de jardins familiaux.

Comment ça, vous aviez choisi Wasquehal pour son cadre de vie, parceque c’était un peu comme un gros village très bien situé dans une zone urbaine ? On vous avait dit que la ville se modernisait en mettant de jolies constructions toutes neuves à la place de nos vieilles friches ? Désolé de vous décevoir, mais une fois de plus on ne vous avait pas tout dit !

La résidence Liberty non plus ne remplaçait pas une friche !

L’été sera chaud (et les prochains encore plus) !

Il fait chaud, très chaud même et localement rien n’est fait pour que la situation s’améliore puisque nos rares espaces de verdure sont grignottés par les multiples projets immobiliers ! Bien sûr notre Maire n’est pas responsable du réchauffement climatique, mais la lutte contre ce dérèglement doit se faire à tous les stades et à commencer par notre environnement immédiat. Moins de verdure dans notre ville c’est plus de chaleur et d’innondations, moins de biodiversité, moins de cadre reposant… Est ce vraiment cela que nous voulons pour notre avenir et celui de nos enfants ?

Sans compter les impacts sur la circulation, la pollution ainsi que la concurrence pour ceux qui essaient de revendre leur logement…

Prochain sur la liste : le sentier des Lauriers !

Quelles solutions ?

Fort heureusement il y en a :

  • lancer une vraie réflexion globale et participative sur notre urbanisation. Pourquoi serait ce à des élus en place encore quelques mois d’être les seuls et uniques décideurs de notre ville de demain ? Nous sommes tous concernés, et c’est en amont de ces décisions que nous devons être impliqués
  • l’aménagement de la ville doit se faire en amont de cette densification, et non pas après !
  • atténuer les effets sur les mauvaises décisions déjà prises (conserver les arbres existants, végétaliser toitures et parkings, favoriser l’autopartage et les transports alternatifs à la voiture, inciter les agents de la ville à se déplacer à vélo avec une Indemnité Kilométrique Vélo…)
  • et surtout se mobiliser pour tourner cette page en 2020 !

Encore des problèmes de sécurité à la plaine de jeux

Stéphanie Ducret c’est la sécurité ? C’était un des slogans de campagne de Wasquehal Pour Tous, et pourtant il a déjà été mis à mal à maintes reprises, notammant autour de la plaine de jeux : inondations (mais ce n’est pas la faute de la Mairie), exhibitionnistes (mais il ne faut surtout pas en parler), inauguration et ouverture au public d’un skate park encore en chantier

Dernier exemple en date avec les quelques structures gonflables qui tentent de faire oublier le fameux Wasquehal Plage de l’époque Vignoble : les structures disposées par la ville près de la Ferme Dehaudt durant un mois sont juste posées à même le sol, sans aucun système de fixation ce qui est totalement contraire aux règles évidentes de sécurité (risque élevé d’accident grave en cas de basculement de la structure, comme ce fut le cas il y a quelques années près de Douai).
De plus on notera qu’il n’y a aucun sysème sécurisé pour l’alimentation électrique des souffleries, celles ci étant branchées sur de simples enrouleurs accessibles aux enfants…

Dans ces deux cas la commune est évidemment responsable pénalement, en tant qu’exploitant, de la sécurité des utilisateurs. Idem pour l’adjoint aux affaires culturelles (voir ici)

En attendant une intervention urgente des services de la ville nous ne pouvons que vous conseiller d’éviter de laisser vos enfants aller dans ces structures (surtout sur les structures hautes lorsqu’il y aurait beaucoup d’enfants) et de le faire savoir à votre entourage afin d’éviter tout accident.